Nouvelles

Mon enfant est-il trop excité pour méditer?

Enfant avec la tête en bas

La méditation est une activité qui consiste à prendre un moment pour observer ce qui se passe en soi (émotions, sensations, pensées) ou autour de soi (sons, images, textures, etc.). La méditation ne vise pas à atteindre un objectif en particulier. Même si elle est souvent apaisante, son but n’est pas de détendre, contrairement à la relaxation.

Les bienfaits de la méditation

La méditation a de nombreux bienfaits pour un enfant. Elle peut l’aider à faire diminuer son stress et son anxiété, à augmenter son sentiment de bien-être, à se concentrer et à se calmer.

Les tout-petits ont de la faciliter à vivre le moment présent, une qualité importante pour méditer.

La méditation peut aussi aider votre enfant à prendre conscience de ses émotions et de ses sensations, et à les accepter. S’il est en colère ou anxieux, par exemple, la méditation peut lui permettre de reconnaître son émotion, sans chercher à l’éviter ni à la juger comme bonne ou mauvaise.

 L’enfant apprend ainsi peu à peu à s’écouter et à faire confiance à ce qu’il ressent. Il comprend mieux ce dont il a besoin pour être bien. Par exemple, s’il se sent nerveux parce qu’il y a beaucoup de bruit, il peut décider de se retirer dans un coin avec un jeu calme.

Quelques conseils pour méditer :

  • À partir de quel âge? Certains exercices peuvent être faits dès 3 ans.
  • Où et quand? Au début, il est plus facile de méditer dans un endroit calme et à un moment où votre enfant n’est pas excité.
  • Combien de temps? Au départ, les exercices de méditation peuvent être très courts : une minute ou même moins. Ils pourront durer plus longtemps à mesure que votre enfant s’habituera à les faire pour aller jusqu’à une dizaine de minutes.
  • Votre enfant refuse? Dans ce cas, il vaut mieux ne pas insister et réessayer plus tard. Cela doit rester une activité agréable et amusante pour lui.

Des idées pour débuter

Voici quelques exercices de méditation à proposer à votre enfant :

  • Invitez votre enfant à écouter tous les bruits qu’il entend autour de lui : oiseaux à l’extérieur, ronronnement du réfrigérateur, etc. (Vers 3 ans)
  • Demandez à votre enfant quelle est sa « météo intérieure ». Par exemple, fait-il soleil à l’intérieur de lui? Ou bien y a-t-il des nuages, de la pluie? (Vers 3 ans)
  • Invitez-le à se coucher sur le dos avec un toutou posé sur le ventre pour observer simplement comment le toutou monte et descend au rythme de sa respiration. (Vers 4-5 ans)
  • Demandez à votre enfant d’imaginer qu’il est un extraterrestre qui ignore tout de la vie sur Terre et déposer dans sa main quelques raisins secs, par exemple. Demandez-lui ensuite de décrire leur couleur, leur forme, leur odeur, leur texture, leur goût, etc. (Vers 4-5 ans)

Si votre enfant est plus agité, qu’il rit ou bouge sans arrêt, utilisez son mouvement pour méditer. Demandez-lui ce qu’il ressent dans son corps quand il rit ou quand il bouge, par exemple. « Est-ce que tu sens ton rire dans ton ventre? Et tes épaules? Crois-tu que tu pourrais retenir tes mouvements un instant? Qu’est-ce qui se passe si tu essaies? »

Même s’ils ne sont pas indispensables, les livres, les CD et les applications peuvent aussi être utiles pour initier votre enfant à la méditation. Ces outils ont l’avantage de vous permettre de faire les exercices en même temps que lui.

À retenir

  • Méditer, c’est avant tout un moyen pour l’enfant d’observer ses pensées, ses émotions et ses sensations, et d’en prendre conscience.
  • La méditation comporte de nombreux bienfaits, comme la diminution du stress et l’augmentation du sentiment de bien-être.
  • Les exercices de méditation peuvent être très courts au début et s’allonger petit à petit.

(Article tiré de : Naître et grandir)

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur print