ENTRAÎNEMENT

1 km et 2 km

CONSEILS AUX PARENTS :

Si votre enfant est actif, c’est-à-dire qu’il pratique un sport (natation, soccer, etc.) de façon régulière ou qu’il fait du vélo ou marche pour aller à l’école, il n’a pas besoin de préparation spéciale pour participer au Défi Familles en Forme. Le fait de courir en votre compagnie sera suffisant pour le tenir motivé tout au long du parcours!

Toutefois, si vous voulez vous entraîner avec lui quelques semaines ou quelques jours avant la course, vous pouvez planifier 3 séances de course par semaine d’une durée variant de 5 à 15 minutes. Au début, n’hésitez pas à inclure une petite marche de 5 minutes à l’intérieur de votre séance d’entraînement.

Il est important de noter que lors de ces séances d’entraînement, vous devez courir à un rythme lent de façon à ne pas être essoufflés. Petit truc : si vous êtes en mesure de parler durant votre entraînement, cela veut dire que votre rythme est bon.

Un merci sincère à M. Jean-Yves Cloutier qui vous offre ces précieux conseils et programmes d’entraînement. Fondateur et entraîneur du Club Les Vainqueurs, un club d’athlétisme à Montréal, Jean-Yves Cloutier a formé plusieurs champions provinciaux et nationaux depuis 1982.

Pour plus d’informations :
Club Les Vainqueurs
514 765-6470

RÉSULTATS 2017

PHOTOS

Visitez notre page Facebook pour voir les photos de l’événement!

TÉMOIGNAGES

Donald Rossignol, un professeur au Pavillon St-Basile avec les élèves de la maternelle, m’a dit que depuis le début du DFF de St-Basile, il a toujours encouragé ses élèves à s’inscrire.

Et à un moment donné, il s’est dit: «faut que moi aussi je participe, faut que je donne l’exemple, pas juste de le dire. Mais j’étais obèse, j’avais 70 livres de trop.»

Il y a 5 ans, il a d’abord fait le 1km, puis l’année suivante, il a convaincu son fils de courir avec lui le 1km. Il a pris goût à courir et a décidé de faire un changement de vie et de se prendre en main.

Chaque année, il a couru le DFF. Depuis deux ans, il court le 5km, il a perdu 70 livres et n’a jamais été en aussi grande forme. Il n’est plus essoufflé à rien, il a beaucoup plus d’énergie et il est toujours de bonne humeur.

Cette année, pour la première fois de sa vie, il va courir le 10km. Il n’a jamais fait aucune autre course officielle à part le DFF.

L’histoire de Donald Rossignol, mai 2016
La Famille Ceycyre-Fontaine de St-Basile compte quatre membres, les parents Madame Ceycyre et Denis Fontaine ainsi qu’un fils de 14 ans, Simon Fontaine, et une fille de 17 ans, Marion Olivieri.

Voici leur histoire : Simon a toujours été un enfant dodu qui se faisait intimider au primaire à cause de son surplus de poids. En plus d’être timide, il n’aimait pas les sports d’équipe…
Mais son père, un sportif, l’a toujours encouragé à être actif.

Depuis qu’il a participé au DFF en 2013 où il a commencé par une course de 1km, il est tombé en amour avec la course à pied et s’entraîne régulièrement. Il a perdu du poids et il fait maintenant partie du club de course de l’école secondaire du Mont-Bruno.

Sa transformation physique n’a d’égale que sa transformation psychologique aux dires de ses parents : il est plus heureux, plus confiant en lui, marche droit. Il ne se fait plus intimider à l’école, a beaucoup d’amis et a repris goût à la réussite scolaire.

En 2016, les quatre membres de la famille ont couru ensemble le 5 km.

La famille Ceycyre-Fontaine, avril 2013
J’étais une fille active (c’était ce que je croyais) jusqu’à ce que mes enfants m’incitent à courir 1 kilomètre dans le cadre du Défi familles en forme de St-Basile.

Par l’entremise de leur école primaire, les enfants ont l’occasion de participer à cette course et d’inviter leurs parents à faire de même. Le film de cette course est mémorable, j’arrive à bout de souffle loin après ma fille de 10 ans…

L’année suivante, les enfants sont tout aussi enthousiastes que l’année précédente!!! Mais cette fois-ci, ils ne se contenteront pas d’un seul kilomètre, je dois en faire 2! La veille de la course, je réussis à faire cette distance pour la première fois…

À notre troisième participation, les enfants ont décidé que nous allions faire le 5 km ensemble. La piqûre avait fait sa contamination, je décide de m’entraîner pour réussir le 5km cette année-là.

Toute la famille a développé une passion de la course avec le Défi familles en forme et maintenant mon conjoint court le marathon, mes enfants le 10 km lors des courses et moi, je participe au Défi des Sem’elles! Je ferai à relais 650 km (Toronto-Beloeil) avec 16 filles de la région, une distance totale de 82 km chacune en trois jours!

Tout comme Danielle et son Défi familles en forme, nous espérons semer l’exemple et donner la chance à des enfants de la région de faire du sport même s’ils n’en ont pas les moyens financiers.

Danielle, nous étions 4 participants de ma famille et amis à ta première édition, 11 à la deuxième, 24 à la troisième et nous serons une soixantaine cette année. Ça, c’est semer l’exemple Danielle. Merci!

Joanne Lacas, 23 mars 2012